"Echafaudage d'un Printemps" : Lionel Sabatté de retour à Yishu 8


L’artiste français Lionel Sabatté s’est intéressé dès le commencement dans sa création à des choses insignifiantes en apparence (peau morte, ongles, poussière, thé). En en faisant usage avec habileté, il brise les contraintes de l’ordre artistique, creuse et révèle le pouvoir culturel qui leur est inhérent. Les oeuvres Bouc d’avril et Bouc de mai créées à Pékin et exposées à YISHU 8 suivent la logique de ses oeuvres précédentes. Elles représentent des animaux et mêlent le bouc lié à Dionysos à la chèvre chinoise dont 2015 est l’année. Ainsi, son bouc ne représente pas un concept isolé ; il s’intègre au contraire à la croisée des cultures, des mythes et des totems. La matière – le thé Pu’er – est le véhicule d’un bouc hors du temps. Ce thé noir possède en lui-même une noblesse proche de celle du métal. Le bouc est sculpté légèrement déformé et exagéré, sa beauté brute et sa force massive sont mises en évidence. En parallèle, le thé Pu’er en lui-même possède une très riche de connotations en tant que moyen d'expression artistique. Car si sa fermentation biologique implique temps, transformation et processus, dans une perspective historique il a autrefois servi de monnaie d’échange (notamment sur l’ancienne route du thé entre le Sichuan, le Yunnan, le Tibet et la Birmanie). Aujourd’hui lié à l'eau, le feu et aux ustensiles de préparation, il sert de cadeau rituel dans les interactions humaines. Enfin, c’est une boisson bénéfique pour la santé. Manifestement, l’artiste a fait du thé Pu’er un matériau libre et de qualité, et utilisant la forme du bouc aux multiples significations, et reproduisant la symbolique des mythes traditionnels qui implique également une connexion émotionnelle avec le spectateur, ou même reflète un sens de la morale et de la responsabilité Lionel Sabatté perçoit avec sensibilité que dans notre société de consommation notre relation avec l’objet n’est pas plus proche, mais tend à l’aliénation et se mêle de sentiments complexes. Il a découvert le sens de la continuité et de la transformation dans le rapport entre l’homme et l’objet, dans la conversion d’un débris en une forme « parfaite », usant d’un langage visuel philosophique pour exprimer le concept d’un objet « d’un autre type » et les formes de la beauté. Par conséquent, Lionel Sabatté, tout comme les autres artistes poursuivant une oeuvre depuis de nombreuses années a cumulé une combinaison d’éléments extrêmement personnels. Il peut, à l’échelle de la vie, saisir la relation subtile entre les objets, les symboles, et les métaphores. Son oeuvre exprime son expérience personnelle, libérant l'esprit de l’objet, mais offrant également de nouvelles idées philosophiques. Il passe en particulier par la transformation des objets, pour que l’image s’assoit in situ au sein d’un environnement culturel donné, ce qui en forme une lecture particulière capable d’inspirer des récits personnalisés.


Huang Du Commissaire d'exposition, critique d'art


Il y a quatre ans, en 2011, Lionel Sabatté, gagnait le Prix YISHU 8, nouvellement créé, et arrivait pour la première fois en Chine en tant que « premier lauréat ». Aujourd’hui, c’est un artiste confirmé, présent dans de grandes collections, reconnu par la presse française et internationale qui revient pour présenter un travail mûr, savamment réfléchi mais aussi risqué. La familiarité que l’artiste entretient d’une part avec la ville de Pékin et d’autre part avec la culture chinoise mérite d’être saluée. A Pékin, Lionel se sent comme chez lui, de même qu’il joue naturellement, sans aucune facticité, avec le thé Pu’er, les anciennes pièces de monnaie et les références au bestiaire chinois. Engagé dans un travail intense, immergé dans l’énergie créative de la CAFA, l’artiste a plongé dans la mémoire profonde de la culture chinoise. Cette mémoire dont il fait ressurgir la force symbolique et tellurique et qu’il réinterprète selon son propre langage.


Christine Cayol

Fondatrice de YISHU 8


L'artiste travaille dans l'atelier fourni par la CAFA

Télécharger le dossier de présentation complet

Presse :


Mai 2015 - La Gazette Drouot - International

Plus d'infos ici

et sur lionelsabatte.org


Suivez-nous !

  • Facebook - Black Circle
  • Vimeo - Black Circle
RSS Feed

Posts récents

Archives

Recherche par Tags

ASSOCIATION ART 8

65 Bd de Courcelles

75008 PARIS

Tel : 01 43 80 97 68

  • Insta
  • Facebook - White Circle
  • Vimeo - White Circle
RSS Feed